La FONDATION POUR L’UNITE, LA PAIX ET LA DEMOCRATIE (FUPD) est une organisation de la société civile burundaise créée en 1994 par S.E.Pierre Buyoya, Sénateur et ex-Président de la République du Burundi entre 1987-1993 et 1996-2003. Elle est représentée, sur le plan légal, par l’Honorable Charles NDITIJE, Député et Professeur à l’Université du Burundi. Elle a été agréée par l’Ordonnance Ministérielle n°205/044 du 14 mars 1994.

Le cadre institutionnel et de gestion de la FUPD est bâti sur un système à trois niveaux de responsabilité, à savoir :

-          l’Assemblée Générale des membres, qui est l’organe suprême, fixe les orientations et la politique générale de l’organisation ;

-           le Comité Exécutif, qui est responsable de tous les actes d’administration et de gestion, arrête le programme d’activités de la Fondation et veille à son exécution.

-          le Secrétariat Exécutif qui est responsable de son fonctionnement au quotidien.

La FUPD a vu le jour dans une conjoncture de guerre civile caractérisée par des affrontements interethniques qui ont emporté beaucoup de vies humaines et condamné des centaines de milliers de citoyens les uns à prendre le chemin de l’exil à l’étranger, les autres à élire pour domicile  des camps de déplacés organisés à l’intérieur du pays.

Dans ces conditions la FUPD se devait, dès sa création, de contribuer à aider les burundais à tourner cette page sombre de leur histoire et à œuvrer pour l’émergence d’une société démocratique où les différentes composantes ethniques vivent en parfaite harmonie et qui garantit les droits et libertés fondamentaux à tous ses citoyens.

La FUPD s’est alors employée, dès 1994, à promouvoir un espace de dialogue inter-burundais en vue d’amener les différents membres de la communauté à engager un débat franc sur les grands maux qui minent leur société et à contribuer activement à la recherche des voies et moyens de les surmonter. Cette activité devait être réalisée à travers l’organisation des séminaires-ateliers, des conférences-débats, des études et recherches scientifiques, sur des thèmes spécifiques, débouchant sur des propositions concrètes, etc.

Convaincue par ailleurs que c’est l’état d’extrême pauvreté qui nourrit les différents conflits qui jalonnent l’histoire récente du Burundi, la FUPD a parallèlement aux activités susmentionnées- entrepris des actions concrètes de lutte contre la pauvreté dans les ménages, en ciblant prioritairement la catégorie des jeunes défavorisés vu le rôle que ces derniers ont joué pendant la période de crise.

Partenaires